Français English 

Jean Gérald Dorseuil Danseur

Après avoir été boursier à l’école de danse Paul et Yvonne Goubé à Paris, au London Studio Centre puis à l’école Princesse Grace de Monaco, Jean Gérald Dorseuil a participé à de nombreux ballets en France et à l’étranger au sein de l’Opéra Royal de Wallonie, le Scottish Ballet, le Gigi Caciuleanu, le Ballet théâtre de Hagen ou encore le Blanca Li compagnie...). Par la suite il obtiendra un Diplôme d’État, option classique, au Centre de danse du Barrou à Sète.

Il mène en parallèle une activité de formateur dans différentes compagnies : Emmanuel Gat compagnie, Kommish Oper et participe à des missions pédagogiques et culturelles.

En 2010 , il est invité à Ausland, Territory for expérimental music, performance and art in Berlin , pour la création d’une performance basée sur l’essai du philosophe Walter Benjamin, l’œuvre d’art à l’époque de sa reproductibilité technique, qu’il appellera Destructibility ++.

En 2008, il est invité par l’Opéra de Nice à chorégraphier El Amor Brujo, un ballet, dans lequel il collabore avec l’orchestre et dirige une vingtaine de danseurs.

En 2005, il travaille avec le plasticien Raoul Hébréhard dans le cadre du festival d’Art Contemporain de Nice et d’Avignon sur le film Round-Around (Appartement).

En 1997, il commence sa collaboration avec Blanca Li sur Le songe du Minotaure. Cette rencontre lui permettra également de l’assister sur la chorégraphie de Borderline créée pour le Komische Oper de Berlin en 2001 mais aussi sur le film Le Défi, mettant en scène l’univers hip hop.

Nuit des Musées en 2006 à la Maison de la photographie de Toulon.